Brasser de la bière n’est pas seulement un processus d’artisanat et de créativité. C’est aussi un processus de transformation - et ça prend de l’énergie. 

Dès le début à la microbrasserie Cardinal, nous voulions mettre tout en œuvre pour démarrer une entreprise éco-responsable et faire des choix durables pour notre communauté et notre futur. C’est pourquoi on a choisi de nous éloigner des combustibles fossiles et d’ouvrir une brasserie toute électrique. 

Un choix pour réduire notre empreinte carbone

Le Québec est un producteur important d’hydroélectricité au Canada. Mais, même ici, la plupart des brasseries utilisent des combustibles fossiles dans leurs systèmes de brassage.

Si vous regardez à travers la vitrine pour voir notre salle de brassage, vous verrez en premier les cuves et les fermenteurs. Mais le cœur de notre entreprise, c’est la chaudière électrique. 

Les chaudières à vapeur, incluant celles utilisées pour le brassage, sont des machines assez communes. L’eau est chauffée et transformée en vapeur, traversant des tuyaux pour remplir des chambres dans les cuves de brassage. La chaleur de la vapeur réchauffe l’eau de brassage et fait bouillir le moût de bière, jusqu’à temps qu’il est prêt à recevoir les houblons.

La plupart des brasseries produisent la vapeur avec une chaudière au gaz naturel ou au propane. Mais ces systèmes sont seulement efficaces à 73-83%, avec le reste de l’énergie perdu par le tuyau d’échappement et contribuant à une empreinte carbone plus élevée. Comparez ceci à un système électrique efficace à 100% qui utilise de l’énergie hydroélectrique. Dans ce cas là, pourquoi n’y a t’il pas plus de brasseries adoptant des chaudières électriques?

Un choix qui n'a pas été sans défis

Construire une brasserie électrique était important pour nous, mais ça n’était pas sans défis. Une chaudière électrique est plus dispendieuse qu’une au gaz. Nous devions aussi augmenter notre service électrique à 600 volts pour accommoder la chaudière. 

À long terme, nous croyons que notre investissement additionnel et nos casse-têtes logistiques en valent la peine. Dès le début, nous étions déterminés à commencer du bon pied, et ça voulait dire regarder au-delà du coût initial.

Faire des choix soutenables n’est pas toujours facile, mais nous croyons que le gain est le plus grand. Notre système électrique fait ce qu’on veut, propre et avec une faible empreinte carbone.